La machine à pétrir

Entrevue vidéo portant sur la machine à pétrir.
Durée de la vidéo : 1min 30s
Vous pouvez télécharger le lecteur de média VLC pour jouer la vidéo sur votre ordinateur.
Transcription: 

00:00-00:27

Le générique « Famille Bouidi, La machine à pétrir » ouvre l’extrait vidéo. Madame Naïma Bouidi mélange les ingrédients de la préparation d’une pâte.

[Naïma Bouidi énonce quelques mots en arabe.]

[Naïma Bouidi : Je vais la mélanger avec de l’eau tiède.]

[Naïma Bouidi : Je vais la mettre dans la machine là-bas.]

 

00:28-00:33

Monsieur Ahmed Bouidi, accompagné de son épouse Naïma et de leur fillette, parle de la machine à pétrir. Tous trois sont dans la cuisine.

[Ahmed Bouidi : Mais à la… Au Maroc, les familles n’ont pas cette machine-là, ils font toute l’opération à la main.]

 

00:34-01:03

Madame Bouidi met la pâte dans la machine à pétrir. Monsieur Bouidi évoque l’achat d’une machine à pétrir, puis son épouse met la machine en marche.

[Un homme : Ça simplifie la vie.]

[Ahmed et Naïma Bouidi, en chœur : Oui !]

[Ahmed Bouidi : Beaucoup. Sa maman, lorsqu’elle est venue ici, elle a acheté une avec deux têtes…]

… une grosse parce qu’elle prépare pour une grande famille. Elle a acheté d’autres cadeaux, mais le cadeau qui a, qui a aimé le plus. Ça a facilité la tâche.

[bruit de la machine à pétrir]

 

01:04-01:28

Madame Bouidi forme des portions et abaisse la pâte. Elle confectionne des briouates, qu’elle enfourne.

[musique, vaisselle qui s’entrechoque]

Changer de pays signifie souvent adapter ses façons de faire. Et parfois, la découverte d’une technologie peut faciliter considérablement la préparation de certaines recettes traditionnelles.