Entrevue vidéo avec M. Bouidi à propos de la rupture du jeûne.
Durée de la vidéo : 1min 54s
Vous pouvez télécharger le lecteur de média VLC pour jouer la vidéo sur votre ordinateur.
Transcription: 

00:00-00:19

Madame Naïma Bouidi, en cuisine, cuit et prépare la nourriture.

[percussions, musique, bruits de friture]

 

00:20-01:07

À la suite du générique « Rupture du jeûne, Famille Bouidi, Montréal », madame et monsieur Naïma et Ahmed Bouidi, dans la cuisine, décrivent le ramadan. Madame Bouidi prépare des briouates. Monsieur Bouidi, accompagné de sa femme, poursuit son témoignage.

[Naïma Bouidi : Le ramadan, on voit beaucoup les amis, on voit beaucoup la famille.]

[Ahmed Bouidi : Surtout la famille qui mange ensemble.]

-Oui

-Et en plus, c’est, le ramadan comme tel, c’est un mois de, de donation, on donne beaucoup.

[Ahmed Bouidi : Comme chez nous, par exemple, tu peux préparer ton repas puis tu peux le partager avec d’autres personnes qui n’en n’ont pas…]

[Naïma Bouidi : Le voisin, le pauvre.]

[Ahmed Bouidi : … Le voisin, des gens qui n’ont pas, qui n’ont pas les moyens pour… pour manger.]

On a hâte d’avoir le prochain ramadan.

[Naïma Bouidi : Oui.]

C’est vrai, il nous manque beaucoup, le ramadan. C’est, c’est spirituel, mais c’est… Si tu demandes à n’importe qui, n’importe quel musulman « qu’est-ce que tu sens aujourd’hui, parce qu’aujourd’hui, c’est la fin du ramadan ? », il va te dire que « j’espère que ça va être le ramadan l’année prochaine ».

[musique]

 

01:08-01:14

Monsieur Ahmed Bouidi accueille ses invités.

-Bonjour.

-Salam Alaykoum.

[Naïma Bouidi : Salam Alaykoum]

Alors que les invités sont assis à table, le couple Bouidi sert le repas, puis s’apprête au service du thé.

[voix, percussions, musique]

 

01:15-01:35

Monsieur et madame Bouidi s’apprêtent au service du thé. Des images montrent les différents plats sur la table, puis monsieur Bouidi, accompagné de deux invités, discute du ramadan.

[Ahmed Bouidi : Les Marocains, ils ont la moitié de, de l’hospitalité. Les Marocains, on est toujours comme ça.]

Lorsqu’on invite quelqu’un là, c’est… Au niveau des repas, c’est pratiquement les trois repas de la journée qu’on prend. On prend un repas pour le rituel du jeûne, on prend un autre repas vers minuit, puis le matin, on prend un troisième repas. Mais c’est plus spirituel.

[musique, voix d’un enfant]

 

01:36-01:53

Des hommes, dont un Imam, assis à table, récitent une prière.

[Ahmed Bouidi : Tu sais, c’est de manger, tu penses que tu fais quelque chose pour Dieu.]

[Un invité : Pour Dieu, oui.]

[Ahmed Bouidi : Déjà par pensée, ils pensent à Dieu tout le temps.]

[prière en arabe, voix, musique]

Rupture du jeûne

Bouidi | Montréal

Le ramadan de la famille Bouidi combine la spiritualité à la joie de partager un repas.

En savoir plus   En savoir plus

Durant le ramadan, on se prive pendant le jour, mais on se reprend le soir. Lors de repas généreux, où famille, amis et voisins sont invités à se réunir, on savoure des mets préparés longuement pendant la journée. À la spiritualité et à la nécessité de se nourrir, raconte Ahmed Bouidi, s’ajoutent les joies de la rencontre sociale et du partage avec la communauté. En particulier lors de la rupture du jeûne!

Adultes et enfants partagent un repas. Rupture du jeûne
Mets marocain traditionnel. Cuisiner avec des ingrédients d'ici
JouerEntrevue vidéo portant sur la machine à pétrir. La machine à pétrir
Homme servant le thé à la menthe. Thé à la menthe
Tajine. Tajine
Couscoussier. Couscoussier