Très, très, très, bon

Entrevue vidéo avec Marlène Dufour à propos des conserves.
Durée de la vidéo : 1min 26s
Vous pouvez télécharger le lecteur de média VLC pour jouer la vidéo sur votre ordinateur.
Transcription: 

00:00-00:18

Le générique « Famille Dufour, Très, très, très bon ! » ouvre l’extrait vidéo. Madame Marlaine Dufour et sa famille complètent les paniers de conserves.

[Marlaine Dufour : Depuis quelques années, les enfants travaillent, ils ont moins le temps. Ça fait que je fais toujours un gros panier de conserves. Je fais des betteraves, des cornichons, du ketchup, des marinades… Je fais des confits d’oignons… Ils partent avec un gros, gros panier. Puis ça me fait plaisir. ]

[voix]

 

00:19-00:25

Madame Dufour dépose des bocaux de verre dans une boîte. L’image présente des bocaux sur lesquels l’étiquette « Confiture de pêches (Martha) » est apposée.

[La fille de Marlaine : Isabelle, elle en a mangé dans ses céréales, puis elle en a mangé…]

[bruits des bocaux de verre qui s’entrechoquent]

 

00:26-01:25

L’image présente des bocaux sur lesquels l’étiquette « Chou-fleur et carottes marinés » est apposée. Madame Dufour, assise à table, poursuit ses explications.

[Marlaine Dufour : Je fais les anciennes conserves de, de ma grand-mère, mais je fais aussi de nouvelles conserves.]

Sont montrées des images de conserves de « Cornichons à l’aneth », de « Marmelade à la citrouille » et de « Gelée aux piments 4 couleurs ». Elle identifie ensuite les conserves, placées sur l’un des quatre plateaux. Les étiquettes sont identifiées puis apposées sur les bocaux. Enfin, elle termine son témoignage.

Parce que je sais que mes enfants, ils cuisinent d’une manière différente de ma grand-mère, de ma mère et de moi. Ils sont beaucoup plus modernes, ils ont beaucoup moins de temps. Ça fait que nous, dans notre temps, on n’avait pas le tofu là, puis toutes les, les choses d’aujourd’hui. Ça fait que j’adapte mes conserves. Ils sont bien contents d’avoir mes betteraves, d’avoir mes confitures, d’avoir mes cornichons, mais je sais que, pour eux autres, c’est très important d’avoir les nouvelles choses. Ce qui fait que je peux faire des, des, des confits d’oignons, je peux faire des choses de porto…

[Marlaine Dufour, en arrière-son: Cornichons à l’aneth, aubergines marinées, ketchup vert, gelée, euh, beurre de poivrons, confiture de pêches.]

[Marlaine Dufour : … Toutes ces choses-là que, que, moi, je n’étais pas habituée, mais que je m’initie puis que je pense que je fais bien parce que je leur dis toujours « ben là, si vous n’aimez pas ça, si vous voulez que j’améliore quelque chose dedans, dites-moi-le, l’année prochaine, je vais le faire d’une manière différente ».]

Mais ils me disent toujours « c’est super bon maman ». Ça fait que je continue, puis je garde la recette puis je marque « très, très, très, très bon ». [rires]

La vie moderne empêche parfois les familles de perpétuer certaines traditions culinaires. Marlaine Dufour aime bien compenser cela en préparant des conserves pour ses enfants… qui lui suggèrent parfois d’en préparer avec une petite touche moderne.