C'est mieux si on attend

Entrevue vidéo sur le début des préparatifs du temps des Fêtes.
Durée de la vidéo : 1 min 32 s
Vous pouvez télécharger le lecteur de média VLC pour jouer la vidéo sur votre ordinateur.
Transcription: 

00:00-01:31

Le générique « Famille Meredith, C’est mieux si on attend ! » ouvre l’extrait vidéo. Madame Helen Meredith et monsieur David Mendel décrivent la tradition du Stir-up Sunday. Tous deux sont assis autour d’une table.

-En ce qui concernait les desserts, ça se faisait tout un peu au même moment et dans la, dans la, dans le cycle de prières de l’Église anglicane, le premier dimanche avant la saison de l’Avent, c’est ce qu’on appelle communément le « Stir-up Sunday » parce qu’il y a une des prières qu’on lit à la messe, qui commence avec les mots « Stir up, we beseech thee, Good Lord » puis na na. Puis c’est un peu comme le, comme le cue, que les gens se réveillent puis disent « Oh, my gosh ! On est déjà rendus la semaine avant l’Avent, on devrait commencer à faire nos préparatifs de Noël. » Puis nos gâteaux de fruits, plum pudding, mincemeat, whatever, parce qu’on veut que ça mijote, on veut que… tu sais, une fois que c’est fait, ça peut rester puis ça peut mijoter, puis ça peut mûrir, en quelque sorte, jusqu’à temps qu’on va les manger plus tard au mois de décembre.

-Et c’est mieux si on attend. Si on le mange trop tôt, les ingrédients ne sont pas mélangés de la même façon.

-Ça fait qu’en le faisant au mois de novembre pour Stir-up Sunday, ça donne quand même, tu sais, un bon quatre semaines avant de s’en servir. Mais des fois, ça arrive que j’en fais trop, puis je le mets de côté, puis on le mange un an plus tard. Mais souvent, j’en ai juste assez pour la saison, ça fait que si j’étais vraiment bonne, j’en ferais le double pour pouvoir en garder et puis en, en manger tout de suite, mais ça, ça n’arrive pas souvent. Mais effectivement, c’est le genre de trucs que… Comme les gâteaux aux fruits, puis tout ça, c’est quelque chose qui se conserve et qui, qui peut vieillir. Un peu même les shortbread ici… Il y a d’autres choses qu’on fait que c’est un peu la même chose. Ça, ça devient mieux en vieillissant en quelque part. Pas comme un vin, mais en tous cas, c’est le principe…

Quand commence-t-on les préparatifs du temps des Fêtes? Chez des familles anglophones comme celle de Helen Meredith, un dimanche particulier sonne le réveil des troupes : le Stir-up Sunday.