Fête de l'Esprit Saint

Entrevue vidéo sur des préparatifs de la fête de l'Esprit Saint.
Durée de la vidéo : 1min 27s
Vous pouvez télécharger le lecteur de média VLC pour jouer la vidéo sur votre ordinateur.
Transcription: 

 

00:00-00:45
 
Le générique « Famille Pereira, L’Esprit Saint » ouvre l’extrait vidéo. Monsieur José Pereira, debout à l’extérieur, décrit le déroulement de la fête de l’Esprit Saint. 
 
Aux Açores, on fait… Il y a des gens qui donnent des bœufs [prononcé beuf] ou des bœufs [prononcé beu], si on veut, vivants, des animaux vivants, et puis vont… Pendant une année, les gens, les fermiers, ils vont faire l’élevage gratuitement pour cet événement-là. Ça fait que c’est assez laborieux comme, comme stratégie, mais tout le monde met la main à la pâte pour préparer cet événement-là. Le jour où, ou dans la dernière semaine, pour le majordome, les animaux sont tués, sont sacrifiés, hein, on dit ça, un sacrifice, sont tués sur-le-champ, ils découpent, puis là cette viande-là sert à être distribuée dans la communauté. 
 
Ici, au Canada, on le fait par un moyen de transport plus, plus, plus moderne. Mais chez-nous, c’est avec des charrues de bœufs. C’est tout décoré avec des fleurs. C’est vraiment quelque chose de très beau. Ça dure plus longtemps. Puis là, dans la charrue des bœufs, il y a le, le baril de vin. Alors, il y a un genre de robinet où dans chaque maison, ils donnent le vin. Les jeunes vont emmener le vin, le pain, ils pénètrent dans la maison et puis les gens les remercient parce qu’ils disent que l’Esprit Saint a rentré dans leur maison pour bénir la maison. Bon !
 

Pour la fête de l’Esprit Saint, la communauté portugaise du nord de Montréal prend soin de ses concitoyens, explique José Pereira. Des dons sont préparés, et ils auront un effet bœuf sur les célébrations.