Des paysages qui ont du goût : canneberge

Des paysages qui ont du goût

Devant une alimentation industrialisée et mondialisée, de plus en plus de gens cherchent des aliments qui expriment la nature, les savoir-faire et les paysages d’ici. Les fermiers de famille, marchés de solidarité, routes gourmandes et festivals du goût sont autant de démonstrations de ce désir de partager les saveurs d’ici et de manger local.
On cherche alors ce qui pousse ou grandit dans nos champs, rivières ou forêts : bleuets du Lac-Saint-Jean, homard de la Gaspésie, agneau de Charlevoix, chicoutais et crabe des neiges de la Côte-Nord. Et puisque les goûts de la population s’internationalisent, dans nos champs et nos serres, à côté du « blé d’Inde », il y a aussi du bok choy, de la citronnelle et du brocoli. Manger local n’est pas uniquement traditionnel. Cela peut avoir un goût exotique!
Ces paysages peuvent également être urbains. Les bagels et le smoked meat de Montréal racontent l’histoire de l'immigration de la ville. Les fermes urbaines, jardins communautaires et autres poules de ville, témoignent de la volonté des citoyens de déguster des aliments bien de chez eux.

JouerEntrevue vidéo avec Hélène Raymond à propos du mouvement manger local. Manger local
JouerEntrevue vidéo avec Marlène Dufour à propos de la tourtière. La tourtière du Lac-Saint-Jean
Récipient en cuivre avec deux anses nommé tourtière. Tourtière (récipient)
Boîte rectangulaire en bois avec des tiges de métal. Peigne à bleuets
Casier à homard. Casier à homard
Serre urbaine sur le toit d'un édifice. Serre urbaine
Étiquette du fromage Le 1608. Étiquette du fromage Le 1608
Photographie montrant des trappistes travaillant au champ. Trappistes
Trois agneaux noirs, quatre agneaux blancs et deux brebis dans un enclos. Agneaux de Charlevoix
Champs de canneberges inondé. Canneberge